Le concert des Fifth Harmony à Paris

Près d’un an après leur premier concert en France, le « Girls Band » Fifth Harmony regagne la capitale pour animer la scène du Zénith dans le cadre de leur deuxième tournée mondiale, le « 7/27 Tour ».
Pour rappel, Fifth Harmony est un groupe américain formé lors de la seconde édition de X Factor USA, en juillet 2012. Le nom de leur dernier album « 7/27″ fait d’ailleurs référence au jour de la formation du groupe. Finaliste de l’émission, les cinq filles: Ally Broke, Normani Kordei, Lauren Jauregui, Camila Cabello et Dinah Jane font vite sensation et propulsent leur premier album « Reflection » sorti en 2015 à la tete du classement Billboard Digital dans 31 pays et remportent pas moins de 34 Awards comprenant le prix « Group of the Year » aux Billboard Women in Music Awards 2015. Les filles font aujourd’hui le tour des salles depuis Juin dernier pour promouvoir leur album 7/27 sorti le 20 mai. 
Vers 20h le chanteur Aleem, dont la voix ne cesse de me faire penser à celle de Zayn Malik, ouvre le concert en interprétant quelques titres de son répertoire dont son single « Find Out » issu de l’EP « Letters ». 
Entre ensuite Camryn, que l’on avait déjà vu en première partie du Take Me Home Tour des One Direction pour interpréter un Mix de plusieurs gros hits du moments: « Don’t Let me Down » et « Closer » de The Chainsmockers puis « In The Name of Love » de Martin Garrix en duo avec Bebe Rexha. Elle nous fait également découvrir deux titres de son EP « New Dynasty » : « Ocean on Fire » puis  « Legends ». La chanteuse a d’ailleurs pas mal modifié son style musical pour proposer un répertoire un peu plus rock que ce qu’elle a fait précédemment. 
À la fin de son set, la chanteuse propose un Meet & Greet improvisé à ses fans avec signatures d’autographes en attendant l’arrivée des 5H sur scène; Attente qui ne fut pas de courte durée, ou bien, qui se fait trop ressentir par le manque d’animations inter-set pour faire patienter le public. 
cvj4eccuaaapzes
                                                                                     ©Jodiphotography
Vers 21h30, les filles entrent sur scène pleines d’énergie et très heureuses de se produire à Paris, « l’une de leur ville favorite » précise Lauren dans son introduction et Camila paradera un peu plus tard dans la soirée avec un drapeau français sur le dos. 
C’est parti pour 1h30 de show EN LIVE qui valent largement le détour. Les Fifth Harmony nous mettent tout de suite dans l’ambiance grace à une performance scénique très travaillée alliant une uniformité au niveau des costumes de scènes (body noirs et collants à paillettes) aux  chorégraphies très sensuelles des chanteuses qui font très vite monter la température du Zénith. Elles enchainent plusieurs titres aux rythmes très entrainant dont les hits « Sledgehammer » et « Miss Movin’ On » tout en ajoutant également quelques chansons un peu plus douce comme leur single « Write On Me ». 
 picture by leafromparis of 5h fifth harmony
Les cinq américaines font une sorte d’entracte au milieu de leur set mais le concert ne s’arrête pas pour autant, le DJ lance le célèbre titre « Niggas in Paris » de Kanye West, la salle est en délire, puis une guitariste entre sur scène et nous propose une pause très Rock’N’Roll en attendant le retour des Fifth Harmony. 
Les filles reviennent et la première chose que l’on remarque, elles se sont changées et Ally porte un tee-shirt « I Love Paris » puis nous témoigne un peu plus tard son amour pour notre capitale durant sa transition. La deuxième partie du concert est tout aussi animée que la première, on remarque tout de même un peu plus d’efforts scéniques: En plus des écrans qui jouent beaucoup dans l’animation du spectacle, parapluies et éventails en plume s’ajoutent pour accessoirisés leurs chorégraphies. On retrouve de nouveau plusieurs titres à sensation du groupe dont « BO$$ » ou encore le tout nouveau single « All in My Head (Flex) » et également la chanson « Gonna Get Better » qu’elles dédient à Normani, l’une des membres du groupe un peu malade ce jour là; ce que l’on a pu remarqué en entendant sa voix un peu cassé lors de ses couplets.
Enfin, elles achèvent leur concert en interprétant deux de leurs plus gros Hits « Worth It » et « Work From Home » qui ont d’ailleurs fait lever toute la salle pour finir ce spectacle en toute beauté. 
Les Fifth Harmony ont su nous offrir un réel divertissement ce soir là grâce à un show exceptionnel. Le plus remarquable, c’est la qualité de leur chant en live malgré les nombreuses chorégraphies qu’elles réalisent en même temps. C’est bien l’un des avantages de voir des ex-finalistes de X-Factor en concert: les performances vocales sont au rendez-vous. 
Nous ne sommes donc pas du tout déçu de ce concert tout comme les nombreuses Harmonizers qui ont fait le déplacement.
fifth-harmony-setlist-musiques-par-leafromparis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.